Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Lire pour en sortir

Label la France s'engage
Lire pour en sortir
Vidéo
Illustration
Description

«  Les  livres  que  j’ai  lus  en  prison  ne  m’ont  pas  seulement  apporté  une réduction effective dans la durée, mais m’ont aidé à devenir celui que j’aurais dû être vraiment.  »

Erwin  James,  un  ancien  détenu  ayant  bénéficié  du programme brésilien de réduction de peine par la lecture.

Lire pour en sortir est une association créée en 2014 par Alexandre Duval-Stalla, avocat, écrivain et consultant bénévole du département prison-justice du Secours Catholique. Depuis récompensée par le label La France S’engage, l’association développe des programmes pour accompagner les personnes détenues dans leur réinsertion, par la lecture, les activités culturelles ou encore la formation professionnelle.

En France, 77% des personnes détenues le sont pour des délits qui encourent moins de 5 ans de prison (65% pour des peines de moins de 3 ans) et l’on sait que les activités de réinsertion et les aménagements de peine permettent de faire baisser le taux de récidive.

Actions menées

Lire pour en sortir s’est inspirée d’une expérience brésilienne « Reembolso a travès de la lectura » qui prévoyait de réduire de 4 jours la peine d’un détenu pour chaque livre lu. Fin 2016 le programme de Lire pour en sortir (fiches de lecture et rencontres avec des écrivains) est en place dans 6 établissements pénitentiaires. Neuf autres sont en préparation sur tout le territoire métropolitain. Depuis 2015 ce sont plus de 400 personnes qui ont eu accès au programme de lecture, aux rencontres avec un écrivain, grâce à l'action de plus de 60 bénévoles issus du Secours Catholique, partenaire de l'association.

Le label et le soutien financier de La France S'engage va permettre à l'association de se développer pour atteindre 50 établissements pénitentiaires et 10 000 personnes détenues touchées en 2020.

Les 5 missions de Lire pour en Sortir :

- un programme de lecture favorisant les réductions de peines,

- la lutte contre l’illettrisme,

- le développement des activités culturelles en détention,

- la modernisation et la rénovation des bibliothèques pénitentiaires,

- le développement du travail et de la formation professionnelle dans l’industrie du livre.

Plus d'informations sur le site internet de Lire pour en Sortir